• une nuit...

    comme dans un conte de fée,

    il lui a pris la main,

    et leurs corps enlassés,

    sans penser a demain,


    dans la tendre penombre

    d'une magique soirée,

    sans se soucier du monde

    se sont mis a tourner.


    tous deux vetus de noir

    comme ce ciel de minuit

    ou enfin pour un soir

    ils se sont endormis


    dans les bras l'un de l'autre

    moment tant attendu

    ou rien n'existait d'autre

    que leurs deux beaux corps nus.


  • Commentaires

    1
    Elfwent
    Mardi 7 Décembre 2004 à 20:50
    :)
    C'est très beau :D
    2
    Dimanche 26 Décembre 2004 à 13:29
    -
    bravo
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :